• Le provider KraneShares lance un fonds répliquant le Solactive Electric Vehicles and Future Mobility Index.

Les véhicules électriques et autonomes sont à la mode. Pourquoi ne pas investir dans cette industrie naissante? Les constructeurs Renault, Nissan et Mitsubishi ont annoncé il y a près d’une quinzaine de jours, à l’occasion du salon électronique CES à Las Vegas, un partenariat consistant en un investissement commun d’un milliard de dollars dans des start-up spécialisées.

L’industrie des services financiers n’est pas restée sourde au développement des voitures du futur. Ainsi, le fournisseur global d’indices innovants Solactive, basé en Allemagne, vient de lancer la référence Electric Vehicles & Future Mobility Index. Celle-ci sert de base pour le fonds négociable en bourse (exchange-traded fund, ETF) KraneShares Electric Vehicles & Futur Mobility ETF (ticker KARS).

L’univers des entreprises comprend des sociétés d’au moins 500 millions de dollars de capitalisation boursière, actives, principalement, dans la fabrication de voitures électriques et autonomes, de systèmes de mobilité et d’automatisation pour l’industrie automobile ou encore de batteries et accumulateurs lithium-ion.

Un indice présenté comme du smart beta

«Comment évolueront les voitures et l’industrie de l’automation à l’avenir, voilà une question intéressante qui ne manquera pas de gagner en importance avec le temps», estime Timo Pfeiffer, directeur de la recherche chez Solactive. Selon lui, le nouvel indice ne permettra pas seulement de s’exposer à cette évolution mais offrira un «cliché» ou un repère sur «la façon dont ce segment de l’automobile évoluera».

L’indice est présenté comme appartenant à la famille du smart beta, c’est-à-dire un indice construit sur des critères autres que la capitalisation boursière. Au-delà de l’exigence minimale de 500 millions de dollars de capitalisation, l’indice comporte un deuxième filtre de sélection des actions sous-jacentes.

Afin de garantir un niveau de négociabilité des titres suffisant, chacun d’entre eux doit en effet faire l’objet d’un volume d’échanges quotidien minimal de cinq millions de dollars au cours du dernier mois et des six derniers mois. Ils sont ensuite classés en termes de capitalisation boursière par blocs de dix titres. De sorte que les dix plus grandes capitalisations du premier bloc sont équipondérées, ainsi de suite pour les blocs suivants.

Au total, le portefeuille est relativement concentré, comprenant actuellement 64 actions du monde entier, aussi bien de petite, moyenne et grande taille. Enfin, point important, KraneShares précise que lorsqu’il le jugera nécessaire une réplication synthétique pourrait être adoptée.

Rédigé par Ondines Digitales

Une équipe de journalistes indépendants spécialisés dans la finance et l'investissement, accompagnant les bouleversements structurels des marchés des capitaux et du système bancaire suscités par la montée en puissance des technologies de stockage et de transmission de données décentralisées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s